Qui suis-je ?

Mon nom est Elodie Concha Drevet. Je suis Femme Amawtique, sur le chemin de la Femme-Médecine, et Facilitatrice de cercles de femmes.

J’ai d’abord été une petite fille discrète et sensible, qui se sentait parfois (souvent !) en décalage avec le monde qui l’entourait. En grandissant, je me suis beaucoup questionnée sur le sens de la vie, avec cette intuition au fond de moi que la vie était plus que ce que l’on pouvait percevoir avec nos 5 sens. J’ai cherché des réponses auprès d’hommes et de femmes médecine qui m’ont initiée aux sagesses ancestrales de la terre. Ce chemin m’a permis de guérir mes blessures, d’équilibrer ma vie, de me sentir en harmonie avec la Terre et tout ce qui m’entoure. J’ai rencontré la femme sacrée qui est en moi comme en chaque femme, et que petit à petit, je retrouve et libère. Je souhaite aujourd’hui, en ce temps que les anciens des Andes nomment le « Warmi Pachakuti » (le retour du Féminin Sacré), accompagner d’autres personnes sur ce chemin, à partir de ma propre expérience, à travers des cercles de femmes, ainsi que divers ateliers (Tambour chamanique, Voix et chants sacrés…). De cette façon, je souhaite apporter ma contribution à l’humanité, et participer à ce changement planétaire vers un monde plus juste, plus équilibré, plus respectueux de la vie sous toutes ses formes, plus conscient du sacré de la vie.

Mon parcours

J’ai commencé ma carrière comme enseignante. Très vite, j’ai cherché des outils afin d’accompagner les enfants dans l’expression de leurs émotions, dans l’acquisition de leur confiance en eux, de leur estime d’eux-mêmes. Cela également afin de les accompagner à être en lien avec leur plein potentiel, à le déployer pour pouvoir s’épanouir. Je me suis intéressée aux différents courants pédagogiques allant dans ce sens (pédagogie Waldorf, Forest school, pédagogie Montessori à laquelle je me suis formée pour les enfants de 0 à 6 ans) ainsi qu’à la Communication Non-Violente.

En parallèle, j’ai commencé mon chemin d’initiation aux sagesses ancestrales.

En 2009, j’ai réalisé le parcours de « La traque du jaguar », puis « Trouver sa mission de vie » auprès du Cercle de vie. Ce cercle, qui partage la sagesse amérindienne toltèque, a été créé par Maud Séjournant (elle-même initiée par Don Miguel Ruiz, auteur des Quatre accords toltèques). Ces formations m’ont appris à reconnaître mes croyances limitantes, celles que la société, l’éducation, la religion… etc instaurent en chacun de nous, puis à les démanteler. Ces croyances nous empêchent en effet de vivre une vie pleine et heureuse. Dans « Trouver sa mission de vie », j’ai découvert ce pour quoi je suis venue sur terre, et commencé à poser des actions pour aller dans ce sens. J’ai poursuivi avec le stage « La voie du Féminin », pendant lequel j’ai découvert la sororité, et connecté avec la puissance de l’essence féminine qui est en moi.

Je suis ensuite partie 8 mois au Pérou, durant lesquels je me suis initiée à la médecine des plantes sacrées auprès de Winston Tangoa Chujandama dans le Centre Situlli, près de Tarapoto.

Au retour de ce voyage, j’ai suivi pendant plus de 10 ans les enseignements d’Athamis Bárbara, femme-médecine brésilienne, qui m’a transmis les traditions ancestrales Amérindiennes Ojibway. A cette occasion, j’ai découvert et appris à pratiquer la médecine du tambour.

Plus récemment en 2020, lors d’un séjour au Pérou dans la Vallée Sacrée qui est la terre de mon mari, j’ai rencontré Warawara Neila Marquina et Awicha Awilulu María Constanza Videla Jáuregui, Femmes-Médecine amawtiques (sagesse ancestrale issue de la région de Tiwanaku et du lac Titicaca dans les Andes). J’avais depuis toujours ressenti l’appel de la Cordillère des Andes, et la médecine de ces femmes a profondément raisonné en moi. J’ai suivi un premier parcours : « Mujer Sagrada » (« Femme sacrée »), durant lequel j’ai renoué avec la femme sacrée qui est en moi, approfondi ma connexion avec le monde invisible : avec mes guides, avec la Terre-Mère « Pachamama », avec le soleil « Tata Inti », et avec les 4 éléments sacrés notamment. Cela s’est fait entre autres, grâce à des rituels simples et quotidiens qui m’ont été transmis et qui font désormais partie de ma vie. Egalement, j’ai pu renouer avec ma lignée de femmes, guérir leurs blessures et me reconnecter à leur force. J’ai poursuivi ce parcours avec « Mujer Amawtica » (« Femme Amawtique »), pour apprendre à partager cette sagesse, notamment en animant des cercles de femmes et des cérémonies de Pleine Lune. Je suis maintenant en chemin vers « Mujer Medicina » (« Femme-Médecine ») pour me connecter à ma médecine intérieure personnelle, afin de la mettre au service des personnes qui entreront en résonance avec elle.

Après tant d’années passées à apprendre, recevoir et me guérir, je sens que ce chemin m’amène aujourd’hui à une autre étape : celle de partager et transmettre ce que j’ai reçu ; celle également d’accompagner d’autres personnes à avancer sur leur chemin de guérison, à la découverte de l’être sacré qui les habite.

En 2021, je me suis formée en ce sens à la PNL (Programmation Neuro-Linguistique), qui permet d’accompagner les personnes de manière individuelle, dans la transformation de leurs blessures passées et la mise en lumière de leurs ressources profondes.

Et c’est dans cette élan que Terramerveilles a vu le jour en 2022 !

Sur le blog, je souhaite partager mon expérience avec les sagesses ancestrales, et faire découvrir l’Amawtisme au public francophone à travers la traduction d’articles écrits par les hommes et femmes-médecine auprès de qui je m’initie.

Différentes propositions verront également le jour peu à peu :

  • Cercles de femmes
  • Ateliers de voyage au son du tambour
  • Cérémonies de pleine lune
  • Conférences et formations avec des hommes et femmes médecine amawtiques
  • Voyages sur des lieux sacrés
  • Accompagnement individuel (basé principalement sur la PNL ainsi que sur mon expérience avec la sagesse ancestrale toltèque)