Pachamama Terre-Mère

Le terme « Pachamama » vient de l’Aymara (langue amérindienne parlée à la frontière entre la Bolivie, le Pérou et le Chili.). Il ne s’agit pas seulement d’un terme pour désigner la planète, sa signification est beaucoup plus profonde. Il englobe en effet toute une cosmovision : une façon de vivre en harmonie, en conscience, en relation avec l’esprit de la planète, avec la Grande Mère et avec tout ce qui existe à sa surface.

Il est important de mentionner que beaucoup des concepts et des explications qui nous permettront de comprendre notre chemin, nous viennent de la sagesse ancestrale des Andes, sagesse qui a été transmise de génération en génération, pour arriver jusqu’à nous, grâce aux sages que nous appelons « Amawtas ».

Ils nous enseignent que la Pachamama n’est pas seulement un nom de plus donné à notre Terre-Mère, un nom sacré détenant un symbolisme profond.

Pachamama est une façon de nommer l’être spirituel et essentiel de notre belle planète qui est constituée d’énergie. C’est en effet de là que provient son nom.

Pa, vient de Paya, qui représente non seulement le chiffre 2, mais aussi la Dualité, l’unité qui se reflète elle-même.

Cha, vient de Chama, qui signifie ENERGIE DE VIE. Elle ressemble beaucoup au « Chi » ou au « Qi » des sagesses orientales. Elle fait référence à l’énergie subtile, au souffle de vie qui est présent en tout ce qui existe, à l’énergie qui unit toutes les choses de l’esprit avec la matière. C’est l’esprit qui unit tout, le visible, l’invisible, les pierres, les étoiles, les rivières etc…

« PACHA », est ainsi tout ce qui existe dans la multidimensionnalité, dans ses deux expressions : TEMPS et ESPACE.

« PACHA » est tout ce qui existe dans le temps et dans l’espace, c’est la « totalité » pleine de vie dans les différents plans, visibles et invisibles, c’est tout ce qui nous entoure, c’est le cosmos.

« PACHA » est aussi l’expression de la dualité qui donne vie à tout ce qui existe sur notre planète : c’est Pacha-mama (mère) et Pacha-tata (père). Elle possède en elle-même une énergie féminine et masculine. Les Amawtas (sages des Andes) disent qu’elle forme un couple. Elle est à la fois MÈRE-CO-CRÉATRICE- CRÉATRICE DE VIE. C’est pour cette raison que nous parlons de la Pachamama comme un être féminin et duel.

Représentation de la Pachamama – Tiwanaku Bolivie

Par conséquent, nous pouvons nous référer autant à Pachamama qu’à Pachatata, puisque notre planète est Mère et Père, c’est la dualité énergétique et matérielle qui nous soutient.

De nos jours, nous connaissons davantage le côté féminin de la Pachamama, il est nécessaire de le reconnaître et de revenir à lui, étant donné que pendant longtemps, trop longtemps, nous avons oublié cette connexion que les peuples ayant conservé leur sagesse ancestrale maintiennent.

La Pachamama, dans son aspect féminin, nous nourrit et nous transmet constamment la vie, chaque jour est un cadeau, pour lequel nous devons remercier, car nous avons tout ce dont nous avons besoin pour être ici, accomplissant nos missions sacrées. Dans son aspect masculin, la Pachamama nous enseigne, nous éduque, nous aide à équilibrer et guérir notre énergie.

(Ecole de Sagesse Amawtique Féminine)

Il est temps, en ce Warmi Pachakuti, de revenir à elle, de nous reconnecter à son énergie, qui nous permet de trouver l’équilibre, qui nous guérit. Il est temps de nous rappeler que c’est pour cette raison que nous sommes ici.

En tant que Femme, médecine de la terre, nous devons nous engager à rétablir cette sagesse, afin que notre relation avec la Terre-Mère soit profonde, consciente et en plénitude.

De nos jours, nous sommes nombreux à ressentir l’appel de nous reconnecter à son coeur, depuis tous les endroits de la planète, y compris les gouvernements. C’est la période que les anciens nous ont annoncée. C’est la période que nous avons tant attendue.

Tu connais d’autres façons de nommer la Terre-Mère ? Tu as ressenti son appel ? Qu’est ce que cela signifie pour toi ?

« Grande-Mère Sacrée, nous sommes ici, tes filles et fils, pour t’écouter, pour te guérir et suivre le chemin de ton coeur ».

Jallalla !!

Auteur : Warawara – Wilumi (Prêtresse de la Terre-Mère), traduit par Elodie Concha Drevet

Article original : https://mujermedicinadelatierra.com/2013/10/26/pachamama-madre-tierra/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.